Acte 3/ Laissez-nous du temps/ Suite d’une expulsion

Laissez nous du temps !

Après l’expulsion, la recherche d’un nouvel équilibre pour la communauté Rrom du quartier de Trinquetaille, Arles (France)

Petit à petit, les familles éparpillées suite à l’expulsion ont cherché des solutions. Je les retrouve dans des situations plus ou moins précaires. Avec l’aide de Valérie, Vijai et Alin, j’ai décidé de suivre plus particulièrement quelques familles aux situations très différentes et ce sur un temps plus long.

Ce travail est en cours. Les quelques photographies sélectionnées ici illustrent la démarche.


2015 :  Juste après l’expulsion.

Je retrouve les membres de la communauté qui n’ont pas trouvé de solution de logement autre qu’une caravane sous un pont d’autoroute.

Isolés et dans une grande précarité, ils sont visités par Vijai et des amis venant des environs pour les soutenir.

Des associations et institutions caritatives travaillent au quotidien pour trouver des solutions pérennes.

2016 : Fête tsigane à Gardane

La ville de Gardane, consciente du rôle du temps, a mis à disposition un terrain aménagé pendant plusieurs années afin qu’une communauté Rrom trouve des solutions viables. Pour marquer la fin de cette période, une grande fête a été organisée par la ville invitant les communautés Rroms et associations des environs. L’occasion pour eux de faire connaitre leur culture, leur musique et leurs danses.

La communauté d’Arles est venue et je les ai retrouvé dans cette ambiance festive.

2017 : Campement de caravanes

Je visite les membres de la communauté qui n’ont pas pu être logés mais qui occupent un terrain prêté par Emmaüs. J’ai un peu de mal à retrouver des visages connus car c’est la période des vacances scolaires et beaucoup sont allés voir leur famille en Roumanie. Je retrouve une femme rencontrée en 2015 et nous sommes très émues de nous revoir.

Un camp tsigane est comme une respiration : on y va et on n’y vient à sa guise dés lors que l’on est accepté et respectueux. Accueillis simplement, on y passe un moment à bavarder, boire et manger ce qu’il y a ou ce que l’on a apporté, jouer avec les enfants et ce dans un espace-temps à part.